Baniere

Aux temps coloniaux, l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi a fondé ses premières assises sur les acquis techniques, les ressources humaines, les infrastructures et les équipements mis en place par l’Institut National pour l’Etude Agronomique du Congo-Belge (INEAC) au Burundi. Les activités de recherche agronomique se faisaient sous les auspices de l’Institut National pour l’Etude agronomique du Congo-Belge. Elles avaient démarré en 1929 avec la création de la première station expérimentale à GISOZI dans la région naturelle de Mugamba. L’Institut des Sciences Agronomique du Burundi a été créé par l’Ordonnance législative N˚B7/11du 22 juin 1962.

 

 Son historique est subdivisé en quatre périodes distinctes :

  • 1929-1962 : période dont la dissolution de l’INEAC, à l’époque des indépendances du Congo (1960), du Burundi et du Rwanda (1962) provoqua la création des institutions nationales de recherche agronomique, à savoir l’Institut des Etudes et des Recherches Agronomiques du Congo (INERA), Institut des Sciences Agronomiques du Rwanda (ISAR) et l’Institut des Sciences Agronomiques au Burundi (ISABU).
  • 1962-1978 : cette période est marquée par deux orientations principales :

          -  la recherche agronomique ;

          -  l’élaboration et l’exécution des divers projets de développement     

          Agricoles : chantiers théicoles, aménagement des paysannats et de       

          Périmètre irrigués dans l’Imbo, aménagement agro-pastoral du     

           Bututsi, reboisement, etc.

  • 1978-1993 : période de restructuration, de réorientation des priorités et approches de recherche et de diversification des bailleurs de fonds.